Tout autour de ce qui brille, une multitude d'individus pétillants oeuvrent avec frénésie!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Au-delà de nos rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ekwipoëti
Légende
Légende
avatar

Nombre de messages : 759
Age : 26
Localisation : Wanze
Date d'inscription : 16/06/2007

MessageSujet: Au-delà de nos rêves   Lun 11 Mai - 16:13

Au-delà de nos rêves.
Épisode 1

1. Synopsis

L’histoire se passe en 1944 pendant la Seconde Guerre Mondiale, dans un petit village reculé de Belgique. Dans ce village, trois civils. Le Menteur, le Naïf, l’Idéaliste.
Un jour qu’il est sortit après le couvre-feu, le Menteur passe à côté de la Kommandantur. Il entend, par la fenêtre ouverte, un flash radio expliquant que les soldats du front gagnent du terrain. On pense que la guerre se terminera bientôt. Le SS se rend compte que quelque un écoute, mais un peu trop plein ce soir là, ne lui dit rien.
Le lendemain, le Menteur annonce ce qu’il a entendu à ses deux amis. Ils croient aussitôt qu’il a une radio, et lui ne dément pas. Il se met à inventer de jour en jour, des mensonges toujours de plus en plus gros, car il voit que cela leur rend espoir. Mais cela marche trop bien. L’idéaliste, porté par ces « bonnes nouvelles » se met à soulever les gens autour de lui, et rapidement, il crée un petit groupe de résistants.
Il leur arrive, lorsqu’ils ne sont qu’eux trois, de parler de leur rêves.
Le Naïf, tellement sûr que les Nazis n’en ont plus pour longtemps, commet une imprudence, et se fait fusiller. Cela calme le Menteur, mais attise l’Idéaliste. Le Menteur, qui n’a rien fait pour empêcher cela, cesse de rêver. Il se met à cauchemarder.
Remonter par l’Idéaliste, il décide de se joindre à la résistance. Mais cela prend trop d’ampleur trop vite pour lui. Puisqu’on pense qu’il a une radio, on le nomme chef de groupe. Il prend peur, et essaye à plusieurs reprises d’avouer son mensonges, sans jamais y arriver. Il n’a pas le courage d’arrêter, car ce serait tuer ses amis.
La Kommandantur apprend qu’il y a une radio clandestine dans le village. Ils arrêtent le Menteur, et le forcent à parler. Après la torture, il finit par expliquer que sa radio est en fait celle de la Kommandantur, qu’il entendue un jour sans faire « exprès ». Le SS lui ordonne alors d’annoncer demain, publiquement ses mensonges, et sa vie sera épargnée.
Le lendemain sur la place publique : il est sur le piloris. Le nazi lui ordonne de parler. Il ne dit rien. À la troisième reprise, il est fusillé.

Épilogue: l’Idéaliste mène la résistance à son terme. On apprend, via un flash radio de la BBC que la village a été vidé de ses habitants, qui ont été forcé à l’exode, suite à une trop grande résistance, qui gênait les Allemands du coin.

Quelques idées de musiques dans les classiques de http://www.easyzik.net/mp3-gratuits/telecharger-classique-baroque,s4.htm ; notamment guerre et marche du courage.
Quelques idées de phrase à ressortir : « Tu dois avoir la vessie trop près de tes yeux »
Revenir en haut Aller en bas
http://yurididion.wordpress.com
 
Au-delà de nos rêves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Stevens, Shane] Au-delà du mal
» [Lovecraft, H.P.] Par-delà le mur du sommeil
» Titanic, au delà d'une malédiction
» MAMMUTH Réalisé par Gustave Kervern, Benoît Delépine
» Au-delà (de Clint Eastwood)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Verre :: On recherche/on propose-
Sauter vers: