Tout autour de ce qui brille, une multitude d'individus pétillants oeuvrent avec frénésie!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Tirade de "L'homme, la bête et la vertue" de L. Pirandello

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meliha
Professionnel
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 25
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Tirade de "L'homme, la bête et la vertue" de L. Pirandello   Mer 17 Oct - 17:21

Paolino : "Vous m’insultez ! Je suis un homme honnête, moi ! Je suis un homme de conscience, moi ! Je suis un homme qui peut arriver à se trouver, bien sûr –sans le vouloir – dans une situation désespérée. Mais ce n’est pas vrai, pas vrai que je voudrais me servir des femmes des autres. Parce que s’il en était ainsi, je ne vous aurais pas dit ce que je viens de vous dire, qu’un mari ne devrait jamais négliger sa femme. Et j’ajoute maintenant qu’un mari qui néglige sa femme commet, selon moi, un crime ! Et pas rien qu’un ! Plusieurs crimes ! Parce que non seulement il oblige sa femme à manquer à ses devoirs en envers elle-même, envers son honnêteté, mais parce qu’il peut aussi obliger un homme, un autre homme, à être malheureux toute sa vie. Eh oui !"

Revenir en haut Aller en bas
 
Tirade de "L'homme, la bête et la vertue" de L. Pirandello
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Homme parfait
» Un homme de goût...
» Un homme tout nu !!!
» Nu d''un jeune homme...
» L'homme sans jambes, sans bras...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Verre :: Dans le théâtre, il y a... :: Les textes :: Monologues-
Sauter vers: