Tout autour de ce qui brille, une multitude d'individus pétillants oeuvrent avec frénésie!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Tirade extraite de "Un simple soldat" de Marcel Dubé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meliha
Professionnel
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 25
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Tirade extraite de "Un simple soldat" de Marcel Dubé   Mer 17 Oct - 17:24

BERTHA : "Si c’est une chance qui s’offre à toi, ma p’tite fille, manque-la pas ! Ton Bonheur c’est toi qui le fais. Moi, si ma vie était à recommencer, j’y penserais deux fois… Ma vie… Je suis encore bonne d’appeler ça une vie. J’aurais pas dû me remarier. Je l’ai fait parce que j’avais pas envie d’être obligée de laver des planchers d’un bord pis de l’autre de la ville. Je l’ai fait pour être capable de vous faire vivre, Armand pis toi. J’ai accroché le premier veuf qui m’est tombé sous la main. Il m’a rien donné. A part fleurette, rien… Pis un jour, tu vieillis pis t’engraisse, les enfants t’insultent dans la rue, mais t’as pas les moyens de te défendre… Même si tu voulais te défendre, tu sais à l’avance que c’est inutile. T’es pas plus qu’un chien, tu vis comme un chien pis tu meurs comme un chien. Je te le dis, Marguerite, lasse-toi pas prendre comme moi."

Revenir en haut Aller en bas
 
Tirade extraite de "Un simple soldat" de Marcel Dubé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marcel DUBÉ (Canada/Québec)
» Cazenave : Soldat et Patrie avant tout
» Marcel Aymé
» Test en simple aveugle de câbles HDMI
» Mini clean and simple à rabats par steph63

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Verre :: Dans le théâtre, il y a... :: Les textes :: Monologues-
Sauter vers: