Tout autour de ce qui brille, une multitude d'individus pétillants oeuvrent avec frénésie!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Tirade extraite de "Oublier" de Marie Laberge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meliha
Professionnel
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 25
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Tirade extraite de "Oublier" de Marie Laberge.    Mer 17 Oct - 17:31

JUDITH : "Non, non, Jacqueline. Chus pas venue pour ça, pis tu l’sais. Ça fait longtemps que j’te l’ai écrit d’la mettre dans une place où on s’occuperait d’elle. Ça fait longtemps que j’tai dit que j’m’en occuperais pas, pis qu’tu pouvais prendre toute son argent pour qu’elle aye les meilleurs soins, le meilleur personnel. C’est son argent, c’est sa maladie, c’est sa vie pis sa mort. Je l’vivrai pas pour elle, certain. Y a quat’cinq ans, quand tu m’as écrit qu’a était Alzeimer, c’est ça que j’t’ai dit. Rien d’autre. C’tu vrai ou ben c’pas vrai ? Tu veux sauver ta mère comme si c’était ta vie qu’tu sauvais. C’est d’tes affaires. Mais moi, c’est pas ma game. Pis arrête de vouloir toutes nos enrôler dans l’opération sauvetage. T’es comme elle. Quand t’as quelle chose dans la tête, faut qu’tout le monde fasse comme t’as décidé, pis tu nous tuerais pour avoir c’que tu veux. Sauves-la si tu peux, mais embarque mois pas l’a-d’dans. Ni moi, ni Micheline, as-tu compris ?"

Revenir en haut Aller en bas
 
Tirade extraite de "Oublier" de Marie Laberge.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie LABERGE (Canada/Québec)
» Marie Laberge
» [Laberge, Marie] Revenir de loin
» LABERGE, Marie
» LABERGE, Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Verre :: Dans le théâtre, il y a... :: Les textes :: Monologues-
Sauter vers: