Tout autour de ce qui brille, une multitude d'individus pétillants oeuvrent avec frénésie!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 indécision rempart des cons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: indécision rempart des cons   Sam 24 Mai - 16:44

"indecision rempart des con"de manuel van thienen
commentaire:petit texte sur la politique belge ou la a premiere vue le personnage ne sait pas quoi penser et est assailler de question ce texte nos donne ces reponses

texte: jsais pas mais j'suis pas contre, vous comprenez,c'est surement tres bien puisque vous le dites, d'ailleur on peut pas savoir,mais c'est pas impossible.

je suis ouvert a tout,ilfaut vivre avec son temps,c'est le progrès.

ils ont raison, mais il faut malgrés tout etre raisonnable,oui,oui,je vois ce que vous voulez dire,je n'y suis pas opposé,mais je prefere ne rien dire,vous comprenez.

c'est pas juste,mais qu'est ce qu'on peut y faire? on n'est pas des superman, et puis on ne sais pas ou ca peut nous mener .mais je suis de tout coeur avec eux,a condition que ça gene personne,n'est-ce pas.

là,je ne sias pas du tout,mais je comprend fort bien.

c'est la vie aprés la pluie vient le beau temp,vous savez mois,la politique.....
Revenir en haut Aller en bas
 
indécision rempart des cons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'indécision
» Le moment des hésitations (ou l'indécision powa)
» POEMES SATURNIENS de Paul Verlaine
» 1815 chronographe, éternelle indécision...
» Indécision fatale ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie du Verre :: Dans le théâtre, il y a... :: Les textes :: Monologues-
Sauter vers: